Comment choisir son mode de chauffage ?

Élément de confort incontournable, le chauffage représente près de 85% de la consommation en énergie d’un foyer. D’où la nécessité de le choisir avec attention afin de vivre au chaud sans assécher son porte-monnaie ! Pour cela, il est  important de privilégier un système compatible avec votre habitation, sa superficie, le climat…

Découvrez quelques conseils afin de profiter de vos installations de chauffage dans les meilleures conditions :

Que faut-il faire avant d’installer son chauffage ?

Avant de choisir votre système de chauffage ou de procéder à son installation, il est important de prendre en considération plusieurs paramètres tels que :

Votre situation géographique :

En fonction de votre lieu de résidence, certains modes de chauffage sont plus adaptés que d’autres, comme par exemple l’énergie solaire qui va être un système à privilégier dans les régions particulièrement ensoleillées.

En revanche, si vous habitez dans une région forestière, le chauffage à bois semble être une solution intéressante car son coût sera favorable.

Vous êtes tenté par l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ? Ce système est particulièrement bien adapté aux propriétés disposant d’un grand espace.

La puissance de chauffe nécessaire :

Autre point non négligeable : avant de choisir votre chauffage, il est important de connaître quelle est la puissance de chauffage nécessaire à votre confort. Un calcul important qui vous permettra de choisir la meilleure installation pour votre logement et ainsi éviter de payer plus cher qu’il ne faut.

Notez par exemple que les besoins en énergie de votre habitation sont liés à sa taille et son orientation. De ce fait, vous devrez déterminer le volume de chaque pièce en multipliant la largeur, la longueur et la hauteur de la pièce.

Ensuite, il vous suffit de multiplier ce résultat par :

  • 35, 40 ou 45 W : pour les régions Basse-Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence,
  • 38, 43 ou 48 W : pour les régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Haute-Normandie, Île-de-France, Centre, Limousin, Auvergne,
  • 42, 47 ou 52 W : pour les régions Champagne-Ardenne, Bourgogne, Rhône-Alpes,
  • 45, 50, 55 W : pour les régions Lorraine, Alsace et Franche-Comté.

Une fois les besoins en chauffage définis, il vous suffit de contacter différents chauffagistes afin de faire votre choix parmi plusieurs devis.

Les différents types de chauffages :

  • Chauffage au gaz :

Il s’agit d’une solution économique qui représente actuellement plus de 40% des installations de chauffage domestique. Le chauffage à gaz fonctionne à l’aide d’une chaudière en charge de fournir la chaleur grâce à un réseau appelé : circuit de chauffage central. Notons que le chauffage au gaz a à son actif plusieurs avantages : un confort de diffusion de l’air chaud, pas de stockage, un rendement énergétique intéressant et peu d’entretien.

  • Chauffage électrique :

Le chauffage électrique représente quant à lui presque 30% des installations domestiques de chauffage en France. S’il souffre parfois de préjugés négatifs, le chauffage électrique a plusieurs avantages : un coût d’achat relativement faible,  une offre abondante et un impact carbone faible.

  • Chauffage au fioul :

Utilisé par 19% des foyers français, le fioul est devenu plus économique et a réalisé de gros efforts écologiques. Contrairement aux chaudières classiques, la chaleur contenue dans les vapeurs dégagées par la combustion est utilisée. En plus de sa facilité d’entretien, il a l’avantage d’être à ce jour un carburant assez peu cher.

  • Chauffage au bois :

Le chauffage au bois fait partie des systèmes de chauffages les plus écologiques sur le marché, grâce au fait qu’il utilise une source d’énergie propre et renouvelable. Il présente également l’avantage d’être amortissable en moins de 10 ans, de permettre une grande simplicité d’utilisation et de vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt 2018 de 30 % si vous faites appel à un installateur agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

  • Chauffage solaire : 

Non polluant, le chauffage solaire est synonyme d’énergie écologique et possède certains avantages : une énergie renouvelable et bon marché et une couverture de tous les besoins énergétiques (le chauffage, l’eau chaude et l’électricité).

  • Pompes à Chaleur :

Véritable révolution dans le domaine du chauffage, les pompes à chaleur (PAC) ont pour effet de récupérer les calories présentes dans l’air afin de les réinjecter dans un circuit de chauffage. Avec une prise au sol minimum, les PAC sont parfaitement adaptées à la rénovation et aux surfaces étroites.

  • La géothermie :

Ce type d’installation, très présent dans les pays nordiques, est écologique, sain et ne nécessite plus de disposer d’un grand terrain. Toutefois, au vue de l’importance des travaux à entreprendre pour l’installation, il est à privilégier pour une construction neuve.

Comment faire des économies d’énergie ?

Si le poids des factures d’énergie représente une somme importante dans le budget des ménages, il existe de nombreux gestes simples à appliquer chez soi pour baisser ses coûts :

  • Régler les radiateurs sur 19 °C dans les pièces à vivre et 16 °C dans les chambres. (1 °C en moins, c’est 7 % d’économies d’énergie).
  • Installer un programmateur de chauffage afin de ne pas chauffer la nuit ou pendant les heures de travail.
  • Entretenir régulièrement la chaudière en faisant intervenir un professionnel. De ce fait, elle consommera de 8 à 12 % d’énergie en moins.

Notez également qu’une bonne isolation de vos toits, murs, sols et surfaces vitrées, peut faire baisser de 10 % environ la consommation d’énergie.  Des gestes simples et à la portée de tous qui vous aideront à faire des économies et à ménager vos installations pour vivre confortablement dans votre logement.

 

Auteur de l’article : admin_chauffage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *